Abdelbassit Bouazzaoui

Contexte Général

Conférence Africaine sur la Gouvernance de l'Internet

Contexte Général

Alger, 13 février 2017

Sous le Haut Patronage de son excellence le Président de la République Algérienne, Monsieur Abdelaziz BOUTEFLIKA, le Ministère de la Poste et des Technologies de l’Information et de la Communication organise la Conférence Africaine sur la Gouvernance de l’Internet, en collaboration avec la Banque Africaine de Développement et en partenariat avec l’Union Internationale des Télécommunications.
Cet évènement régional a pour objectif de répondre à plusieurs problématiques auxquelles fait face notre continent, notamment en ce qui concerne l’impact direct de l’Internet sur la vie quotidienne des populations, dans les domaines social, culturel, économique et politique.
En effet, l’Afrique est le continent qui bénéficie le moins des retombées de l’économie numérique.
Dans ce contexte, la conférence vise, principalement, l’édification de points de vue communs relatifs à la problématique de la gouvernance de l’internet et aspire à parvenir à une utilisation de l’internet la plus proche possible des besoins et des spécificités de l’Afrique.

Session 1

Gouvernance de l’Internet

La bonne gouvernance de l’internet doit reposer sur le partage équitable, transparent et multilatéral des principes, des normes, des règles, des processus de prise de décision et des activités qui ont un impact sur l’utilisation de l’internet.
Néanmoins, la question sur « qui définit les règles paramétrant l’utilisation de l’internet ? » demeure posée à l’échelle internationale et le défi de la communauté internationale est d’assurer un développement durable permettant la construction de sociétés du savoir inclusives et un accès équitable à l’information.
Dans ce contexte, et au vu du caractère multilatéral soulevé par la gouvernance de l’internet, prioriser un dialogue transparent à l’échelle locale, régionale et internationale, s’avère la solution idoine pour atteindre ces objectifs.
Aujourd’hui, à l’échelle africaine, il existe plusieurs mécanismes pour débattre de la gouvernance de l’internet, et cette conférence régionale vient s’associer à cette dynamique, constituant, ainsi, une occasion précieuse pour débattre des enjeux auxquels fait face l’Afrique.

Session 2

Protection de l’utilisateur sur internet

La sécurité en ligne est l’une des plus importantes préoccupations mondiales. En effet, la protection de la vie privée, les transactions financières numériques sécurisées, la convergence industrielle vers l’Internet des Objets, la gestion des Big Data et le recours au cloud computing ne pourront être assurés que si les individus et les institutions puissent utiliser, transmettre et partager des données via des applications en ligne, en toute sécurité, utilisant des solutions standardisées, simples à utiliser et interopérables. A cet effet la politique de gestion et de sécurisation des données en ligne est au cœur de toute stratégie de développement gouvernementale.

Session 3

Un internet profitable pour tous

La rentabilité de l’internet est une question qui ne relève pas uniquement des opérateurs télécoms et des équipementiers mais dépend surtout des fournisseurs d’accès à l’internet et des contenus en ligne. La réalité est incontestable : le bénéfice qui découle de l’utilisation des infrastructures terrestres et spatiales, profite davantage aux acteurs du web et ne garantit pas un partage équitable des gains. Aussi, les fournisseurs de contenu proposent les mêmes services que les opérateurs télécoms sans pour autant être soumis aux mêmes principes de régulations.
Cet état de fait engendre d’énormes pertes à l’économie nationale de certains pays en développement au vu de l’utilisation gratuite de ces infrastructures de bases, pour lesquelles d’importants investissements ont été opérés, et pénalise l’opérateur local de tout retour d’investissement.
Par ailleurs, la question relative au développement de contenus locaux demeure posée et interpelle les décideurs sur la nécessité d’adapter les services, les applications et les besoins des utilisateurs d’internet aux spécificités de la région.