Accueil > La Ministre
 Mesdames, Messieurs,

 

 

Permettez-moi tout d’abord de remercier vivement son excellence le Président de la République, Monsieur Abdelaziz BOUTEFLIKA, pour la confiance qu’il m’a accordée en me désignant à cette dignité que représente la direction du secteur de la Poste et des Technologies de l’Information et de la Communication .

 

Mes remerciements vont également à mon prédécesseur, Monsieur Moussa BENHEMADI, pour les incessants efforts qu’il a déployés en faveur du secteur de la Poste et des Technologies de l’Information et de la Communication.

 

 Hier Président du Conseil de l’Autorité de Régulation de la Poste et des Télécommunications, aujourd’hui Ministre de la Poste et des Technologies de l’Information et de la Communication, je ne fais somme toute que me déplacer dans une autre pièce de la grande maison de la Poste et des Télécommunications. C’est sans doute pour cette raison que je ne ressens nul dépaysement à être aujourd’hui parmi vous.

 

En effet, les années que j’ai passées à la tête de l’ARPT m’ont permis non seulement d’avoir une connaissance certaine du secteur, des problèmes qu’il vit , mais aussi de la portée stratégique et du rôle déterminant des TIC dans le développement économique du pays.

 

Je considère pour ma part que mon passé de régulateur est à cet égard, un atout majeur car l’expérience de terrain et la connaissance du marché que j’ai pu engranger à l’Autorité de Régulation seront l’aliment de la réflexion stratégique attendue d’un département ministériel conformément ce faisant, à ses missions qui lui postulent la charge éminente d’élaborer la politique du secteur.

 

Les orientations et le programme de Président de la République pour le secteur dont ce département a la charge de l’application, seront une source d’inspiration cardinale qui permettra de détailler et d’affiner la politique sectorielle. L’aide de tous à cet égard est nécessaire pour ce faire.

 

Et je reste convaincu à cet égard, que le Ministère recèle des compétences avérées qu’il m’appartiendra de révéler et d’associer à la grande œuvre qui nous attend.

 

Je comprends aisément aussi que l’on escompte légitimement de ma désignation à cette fonction éminente un mieux être pour le secteur et des avancées concrètes. Et je pense ici à un service public répondant aux attentes des citoyens aussi bien dans la poste que dans les télécommunications.

 

Je compte avec votre aide pouvoir y répondre avec toute l’abnégation et tout le dévouement que requiert la hauteur de la mission qui m’est confiée. Abnégation et dévouement sont du reste les qualités fondamentales d’un serviteur du bien public qu’est avant tout un Ministre.

 

Je compte bien ainsi, avec votre concours s’entend, servir la Poste et les Technologies de l’Information et de la Communication qui ne sont pas des activités faciles et qui de surcroît sont celles d’un secteur très sensible dont le développement permettra d’arrimer les autres secteurs aux autoroutes du futur et ce grâce aux étonnantes et déconcertantes facilités d’accélération que les TIC offrent,

 

Mesdames et Messieurs, chers collègues,

 

Le secteur de Poste et des Télécommunications représente un tout qui ne fonctionne que dans un esprit de dialogue, de concertation et de coordination entre les différents segments qui le constituent.

 

 C’est pourquoi, je compte animer et renforcer les synergies nécessaires entre tous les acteurs du secteur.

 

A cet égard, si je quitte l’Autorité de régulation de la Poste et des Télécommunications, je garde néanmoins présentes à l’esprit les missions qui lui revienne et c’est avec détermination que je m’attèlerai à tirer le plus grand profit des connaissances opérationnelles dont elle dispose en ravivant l’exercice systématique de son pouvoir consultatif.

 

Bine évidemment, les autres acteurs ne seront pas en reste et feront l’objet de toute mon attention, je pense ici notamment aux entreprises publiques du secteur auxquelles je m’attèlerai à offrir l’environnement propice pour accomplir leur mission en tout responsabilité.

 

Je pense également ici à la représentation des travailleurs qui saura contribuer à l’instauration du climat social propice à même de promouvoir l’accompagnement dans la sérénité du développement du secteur.

 

Je n’omets pas non plus dans cette énumération, les entreprises du secteur privé qui ont aussi un rôle non négligeable dans le développement du tissu entrepreneurial des TIC. 

 

Mesdames, Messieurs,

 

C’étaient là, brossées à très grand traits, quelques unes des idées qui me traversent l’esprit en ce moment particulier où je ressens l’immense honneur qui m’est fait de présider aux destinées du secteur.

 

Je ressens aussi que c’est un redoutable privilège en ce qu’il comporte de défis et de charges pour ma personne. Je compte sur votre aide qui sans nul doute sera précieuse et efficiente.

 

Je remercie les Membres du Conseil, le Directeur Général et les travailleurs de l’Autorité de Régulation qui ont accompagné avec abnégation mes fonctions dans cette institution.

 

Et je ne doute pas que je retrouverai ici, parmi vous, cadres, travailleurs du secteur et partenaire social, le même esprit de dévouement et la même disposition à servir le bien public.

 

Je vous remercie de votre bienveillante attention 

 

18 Septembre 2013

 
 
 
 
 
341423